ANTANAMALAZA TSARAVONINAHITRA

L'ancienne grande place du village


Antanamalaza Tsaravoninahitra est un village situé à une vingtaine de kilomètres de la capitale, sur la route nationale n°2.

En arrivant sur la gare d’Anjeva, le village se trouve à 7 kilomètres vers l’est, en parallèle du village d’Ambatomanga.

La route de poussière y accédant est bordée par une forêt humide, des petits villages campagnards et des rizières. La majeure partie des habitants sont des agriculteurs et des éleveurs, mais la proximité avec la ville fait que le commerce s’installe petit à petit.

La montée vers le village

L’histoire
    
Le village a été fondé du temps du Roi Andrianamponimerina. Auparavant, il n’y avait que la forêt sur toute la surface du village. Une forêt jonchée d’arbres qui faisaient un bruit angoissant avec leurs feuilles. Ce qui a valu son premier nom à l’endroit « Marololo », signifiant littéralement « de nombreux esprits ».

Des Aviavy bordant le village depuis plusieurs siècles

En marchant vers Ambatomanga, le Roi et son demi-frère Andriamaheritsialaintany (qui est également son fidèle chef de guerre) s’arrêtèrent pour une halte sur Marololo, et ils apprécièrent l’endroit.

Ainsi, une fois la bataille terminée, le Roi donna le lieu à son frère pour que celui-ci y installe ses propres enfants.

L’ainé, Rambolamanana s’installa sur Marololo qui devint par la suite, Antanamalaza. Son frère et sa sœur s’installèrent à proximité.

L'ancienne lace où demeura Rambolamanana de son vivant

Réputé pour sa bienveillance, Rambolamanana est reconnu comme un chef de village estimé de tous, et qui avait un grand sens du leadership. Constatant son succès dans la gestion du village, le Roi ajouta au nom du village « Tsaravoninahitra ». Et il devient Antanamalaza Tsaravoninahitra.

Le tombeau de Rambolamanana, aujourd'hui devenu un lieu de culte

Un havre de paix

Le village est habité par des longues générations de descendants en majorité. La nature, les vestiges, du moins, ce qu’il en reste, sont préservés et entretenus par les villageois. Le cadre rustique inspire au calme et à la paix.

L'emplacement de l'ancien portail accédant au village

Bien qu’accessible en voiture, on rencontre plus de charrettes et de bœufs sur la route, que de véhicules à moteur. L’air y est pur, et la convivialité y règne.

Vestige du fossé de défense creusé au bout de bois
Ancienne grotte servant de cachette en cas d'attaque
Une ancienne grotte se trouvant sous l'ancienne demeure de Rambolamanana

La médecine traditionnelle

Pour parler d’Antanamalaza actuellement, il ne va pas sans parler de la médecine traditionnelle qui fait la réputation du village.

Un coin dédié à Andriamaheritsialaintany
Tuerie de bœufs pour les rituels

Selon l’histoire, Rambolamanana lui-même était un grand guérisseur reconnu. Un savoir-faire qu’il transmit à ses descendants, perpétué ensuite par le biais de formation et de passage de compétences. Ce qui fait aujourd’hui, le village compte de nombreux guérisseurs.

Les restes d'un autre fossé de défense creusé avec des bouts de bois

Grâce à la richesse naturelle de l’endroit, les méthodes de guérison employées sont basées sur l’utilisation des plantes médicinales et autres composants de la terre.

Le dernier fossé avant d'arriver à l'entrée du village
Des vestiges

L'endroit referme de nombreux vestiges, entretenus par les villageois.

Le rocher de guêt

Les tombaux Fitomiandàlana


Avide d'histoire, de randonnées ou de trekking? Visitez également Ambohimiangara, l'un des plus haut sommet de Madagascar.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

ANTONGONA

AMBOHITRANTENAINA – IMAMO